(sans texte) :
Vol 898 pour Sydney



Editeur :

Éditions nomades, Genève, 29 novembre 1990.

Titre et colophon : clichés typographiques, vraissemblablement imprimés par Marcel-Ami Favre.


Collation :

19 x 19 cm, en feuilles, portfolio marouflé des pages de garde bleues d’un exemplaire de Vol 714 pour Sydney, confectionné par Reitz-Ender à Genève, titre collé sur le portrait de Abdallah, plaque d’un cuivre gravé original coupée et collée sur le même portrait pour les exemplaires de tête, petite eau-forte (3 x 3 cm) sur la page de titre et le colophon, calligraphié à la Hergé dans un phylactère.


Edition originale :

55 exemplaires : 10 ex de tête (I – X) avec suite des gravures retravaillées, 40 ex (1 – 40) et 5 épreuves d’artiste (ea I – V) .Les eaux-fortes ont été imprimées au très-regretté CGGC à Genève, mais seule Genève est mentionnée.


Illustrateur :

8 eaux-fortes, de 3 x 3 à 7 x 10,5 cm, contrecollées sur « Hergé appliqué », à savoir des cases découpées dans Vol 714, sur Vélin d’Arches 250 g.


Commentaires :

L’artiste n’a jamais caché que l’oeœuvre de Hergé a marqué sa vie, et sa vie d’artiste : il lui rend ici un hommage inattendu. Après avoir jusqu’ici contrecollé ses gravures sur divers papiers rapportés du Népal ou du Japon, il détourne le Vol 714 en imprimant ses eaux-fortes sur les cases dessinées par Hergé, modifiant le sens et l’aspect de l’image. Pour ce faire il a acheté, –il faut le mentionner à l’attention de ceux qui crieront au plagiat !– 55 exemplaires de Vol 714 dans lesquels il a découpé cases et pages de garde : un becak attend les héros à la sortie de l’avion à Jakarta, l’avion se transforme en oiseau…

Les couleurs donnent une nouvelle dimension aux gravures.

Dans la suite de l’édition de tête, il reprend et retravaille les eaux-fortes : l’une d’elle, parmi toutes, devrait attirer l’attention de tous les tintinistes et tintinophiles de la planète : c’est Wolff, oui, Wolff qui s’était sacrifié à son retour de la Lune, qui apparaît dans le volcan, une antenne sur l’oreille, Wolff qui a été sauvé et recueilli par des extraterrestres et qui revient sur terre pour sauver ses amis du terrible tremblement de terre tsunamiesque qui se prépare en les emmenant dans sa soucoupe volante. Hergé n’y avait pas pensé et c’est bien dommage : quelles aventures il aurait pu imaginer pour la suite !

L’artiste précise qu’il a vraiment pris le vol 798 pour Sydney : ce chiffre n’a rien de kabbalistique.


Prix :

CHF 600


Thèmes :

estampe originale / bande dessinée / Hergé / Tintin / Genève / Bourquin/