VIAN Boris :
Oh ! des Vian !



Editeur :

Oh !7e Ciel, Lausanne et Éditions nomades, Genève, 1995.


Collation :

34 x 26 cm, couverture noir des Moulins de Larroque et Pombié, avec une gouache originale sur merisier des mêmes Moulins marouflée sur le premier plat, pochette à son revers contenant un dessin original (l’un des 13 mois), 18 pages séricigraphiées sur thé de la même Dordogne reliées sous une tranche de la gouache sus-citée.


Edition originale :

15 exemplaires comprenant les 13 mois du cataviandrier (Playviambre included) plus la Java des bombes atomiques et l’étiquette coquine de la cuvée spéciale Oh! 7e Ciel ainsi que la note liminaire d’Yves Gindrat.

Le livre est offert à tout acquéreur d’une bouteille d’Oh! 7e Ciel, véritable bouteille en verre d’Eau d’Évian remplie de rouge garanti non français because la Java des bombes atomiques.

Chaque ex. comprend l’un des 13 « gribouillons » de l’artiste ou l’une des deux feuilles du manuscrit liminaire.

On doit l’impression séricigraphiée au gribouilleur qui remercie l’Homme du 7e en face d’Évian.


Illustrateur :

Les 13 mois du cataviandrier et deux autres séricigraphies.


Commentaires :

Depuis des années l’artiste et Yves Gindrat d’Oh 7e Ciel concoctaient ce livre si particulier

a) Ursula (Vian) ne répondit point à leurs sollicitations

b) Le 7e Ciel préparait patiemment un catalogue Vian, annoncé dans son éphémère et passionnante revue « L’Homme d’Évian ».

Donc : On décida de réaliser un cataviandrier dans la lignée des célèbres catalendriers du céleste libraire : chaque mois serait illustré d’une citation de l’écrivain-trompettiste, elle-même illustrée d’un dessin de l’artiste-fan-de-Vian.

Celui-ci se lança dans le dessin au trait et au pinceau, caricatures, traits naïfs comme à ses débuts (c’était au mois de mai), traits mordants (cette méchante et juste pique contre Chirac qui venait de lâcher ses bombinettes sur Mururoa –La Java…–) traits durs sur les snipers de Sarajevo (Riez, mes enfants !), saluts aux Frères Jacques et à Jacques Tati, sans oublier Jacques Dutronc, traits pornographiques (disent-ils, Monsieur le commissaire) japonisants dans l’étiquette… : chaque mois du calendrier est une histoire en image.

Un livre différent des autres livres de Thierry Bourquin. Un livre différent de tous les autres livres

Seul Vian méritait un tel hommage.


Prix :

consulter le 7e Ciel.


Thèmes :

estampe originale / séricigraphie / Oh 7e Ciel / Vian / Gindrat / Genève / Lausanne / Évian Bourquin /