LEFFE van :
Tintin et le Pustaha



Editeur :

Horace, Piogre, "antianni angga sipaha dua 2004". Imprimé par "le meilleur imprimeur du monde".


Collation :

29 x 21 cm, couverture brune avec titre en rouge et dessin en noir, en français (police hergé) dans un sens, en batak (ancienne écriture) dans l'autre, 26 pages dans chaque langue, les colophons se croisent au milieu: "cet alboum a été achevé d'imprimer (...) à Piogre sur les presses du Pangulubalan, en 500 exemplaires dont 50 exemplaires de prestige numérotés de I/L à L/L, signés par van Leffe et enrichis d'une estampe originale sur thé de l'auteur, d'une demi-page de l'original ainsi qu'un des morceau des premiers croquis, 50 exemplaires munis de l'estampe sur Vélin d'Arches, signés et marqués 1/50 - 50/50 et 400 exemplaires nus (1 - 400). Tous les exemplaires issus de cette édition, la seule, la vraie, sont tamponnés en rouge et en batak du sceau de l'éditeur".


Edition originale :

500 ex. dont 50 de prestige numérotés de I à L, signés par van Leffe et enrichis d'une estampe originale sur thé de l'auteur, d'une demi-page de l'original ainsi que d'un morceau des peremiers croquis, 50 ex. munis de l'estampe sur Vélin d'Arches, signés et marqués 1/50 - 50/50 et 400 exemplaires nus (1-400). Tous les exemplaires de cette édition, la seule, la vraie, sont tamponnés en rouge et en batak du sceau de l'éditeur.

Remerciements à de mysrérieux collaborateurs.


Illustrateur :

Qui est van Leffe?


Commentaires :

On connait l'influence de Hergé sur l'œuvre de Thierry Bourquin. Des rumeurs incessantes et diverses sources le soupçonnent d'être l'auteur de ce véritable (vénérable) Tintin pirate. Aucune preuve n'existe à ce jour.

Tintin, muni du Capitaine Haddock, se rend en pays Batak à la recherche d'un fameux manuscrit (pustaha) disparu du musée de Fribourg.

Étonnante épopée tintinaresque, humour hergien mais, conformément à la tradition des pirates, les personnages transgressent les sages règles qu'avaient imposées le Petit Vingtième. Dans lequel on loue les qualités de la Guinness sans modération, l'ignoble dictateur Suharto prend les traits de Rastapopoulos et Tournesol devient un sorcier Batak, un datu, entre autres surprises.

Superbe réussite applaudie par les collectionneurs de pirates, ce livre doit beaucoup à la collaboration de Métalusine, de l'ex-Père et du Beau Serge.

Attention: il existe quelques ex. avec couverture grise, numérotés d'une manière particulière et qui n'ont rien à voir avec les futiles photocopies de cette couleur diffusées sur E-bay par un triste sire lausannois. Point de ligne claire, les vignettes ont été dessinées au pinceau, les pages "à la Sceptre" utilisent, prouesse, les caractères Batak que l'on retrouve chez Spijn & Zoon, au milieu du XIXe siècle (Frederik Muller, éditeur), à Amsterdam. Les caractères manuscrits sont de la main de la traductrice, Nai si Butet, autre mystère!

A la dernière page, Tintin se fait tondre la houpette chez le barbier rue Calvin, alors que le Dr Müller se fait arrêter par les Dupondt. Toute ressemblance...

Ce livre est à notre connaissance le premier livre en écriture batak publié depuis plus de 60 ans,


Prix :

à rechercher au Vieux Marché


Thèmes :

van Leffe / Tintin / voyage / Indonésie / BD /